26/06/2022 - https://www.queven.com/actualites/exploitations-agricoles-respect-de-la-reglementation/
Accueil
Portail Les Farfadets
Portail Familles
Menus scolaires
Pôle jeunesse
Etat civil
Annuaire
Déchèterie
Transports
Cimetière
Centre culturel
Médiathèque
Contact
En 1 clic

Exploitations agricoles : respect de la règlementation

tracteur dans un champs
Actualité
Publié le 19 mai 2016

Communiqué de la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FDSEA)

Les agriculteurs sont régulièrement amenés à travailler dans leurs parcelles avec divers types de matériels. Ils doivent respecter un certains nombre de règles afin de préserver l’environnement, mais aussi afin de limiter les nuisances pour les habitants et voisins. Il est important de rappeler certaines de ces règles afin d’éviter toutes mauvaises interprétations des pratiques mises en place par les exploitants agricoles.

Les épandages de fumiers et de lisiers sont interdits les dimanches et jours fériés, mais autorisés les samedis. L’exploitant doit, selon les types d’effluents qu’il épand, respecter des distances vis-à-vis des points d’eau mais aussi des habitations. Le détail des distances d’épandage, et des différentes autres règles qui s’appliquent à l’épandage des effluents est disponible sur le site suivant : http://www.bretagne.developpement-durable.gouv.fr/cinquieme-programme-d-actions-a2271.html

Les pulvérisations de produits phytosanitaires dans les parcelles répondent aussi à un certain nombre de règles. Les pulvérisations sont autorisées tous les jours. Les restrictions s’appliquent sur les conditions de pulvérisation. Ainsi, il est interdit de pulvériser des produits phytosanitaires si le vent est > à 19 km/h. Des distances par rapport aux points d’eau doivent aussi être respectées. Elles dépendent de la présence ou non d’une protection en aval de la parcelle et du type de produit utilisé, chaque produit ayant une AMM spécifique qui précise ce type de restriction.

Il est important de prendre connaissance de ces règles avant de préjuger de mauvaises pratiques uniquement basées sur l’observation de la présence de matériels dans la parcelle. La grande majorité des exploitants agricoles respecte en effet ces règles qui ont été établies pour protéger les populations et l’environnement de mauvaises pratiques.